Collecte annuelle

En ce qui concerne les activités au sein du CCFD-Terre Solidaire, tout est perturbé par la crise actuelle.

Ces 28 et 29 mars devaient être un temps fort avec la collecte annuelle destinée à soutenir, sur tous les continents, des organisations et des partenaires locaux afin qu’ils poursuivent leurs actions et aident les plus vulnérables dans leur lutte contre la faim et ses causes, et les inégalités. 

Vous n’êtes pas sans savoir que toutes les animations autour de la solidarité internationale organisées par les bénévoles et les paroisses ont été annulées.

La quête du 5ème dimanche de Carême dans toutes les églises de France habituellement reversée au CCFD-Terre Solidaire a été, elle aussi, annulée.

Afin de pouvoir continuer son action, le CCFD-Terre Solidaire Haute-Garonne invite donc l’ensemble des communautés chrétiennes à faire vivre à distance ce geste de partage qui devait avoir lieu lors du 5ème dimanche de carême.

Il est important de continuer à le soutenir.

Des vidéos réalisées par les chargés de mission du CCFD nous permettront de prendre  connaissance  de ce que vivent en cette période les 681 associations locales partenaires du CCFD- Terre solidaire que nous soutenons dans 69 pays en Afrique, en Asie, en Europe de l’Est et en Amérique Latine. Nous les partagerons avec vous.

Extrait du mot de la présidente du CCFD-Terre Solidaire

Nous traversons actuellement une crise sanitaire, mais également une crise politique.

Le virus ne connaît pas de frontières, il nous rappelle brutalement le besoin d’une gouvernance, mondiale prenant davantage en compte le bien commun d l’humanité.

Notre engagement au service de la solidarité internationale et la construction d’un monde plus juste et respectueux des écosystèmes s’impose comme une nécessité absolue, comme l’évoquait le pape François dans l’encyclique Lautado Si’ « J’adresse une invitation urgente à un nouveau dialogue sur la façon dont nous construisons l’avenir de la planète ».

Plus que jamais nous devons défendre un plus juste partage des richesses afin de permettre aux Etats de répondre aux besoins de leur population. Nous sommes en effet très inquiets pour les populations des pays qui n’auront pas les moyens de se soigner et de mettre en place des mesures préventives efficaces. Les mesures de confinement telles que nous les connaissons sont difficilement imaginables dans de nombreux pays où les plus démunis doivent sortir tous les jours pour gagner un peu d’argent pour vivre….

Prenez soin de vous-mêmes et de vos proches, mais aussi les uns des autres, par tous les moyens de communication possibles. Demeurons unis et gardons confiance. N’oublions pas que le matin succède à la nuit comme le Carême  s’achève sur l’aurore de la Résurrection pascale.

Quoi qu’il arrive, rien ne doit arrêter la solidarité.

Avec toute ma reconnaissance et mon attention, bien fraternellement

Sylvie Bukhari-de Pontual