atelier-bibliqueUne lecture savoureuse

À l’heure même, Jésus exulta de joie sous l’action de l’Esprit Saint et il dit :

quote-left Père, Seigneur du ciel et de la terre, je proclame ta louange : ce que tu as caché aux sages et aux savants, tu l’as révélé aux tout-petits.
Oui, Père, tu l’as voulu ainsi dans ta bienveillance. Tout m’a été remis par mon Père. Personne ne connaît qui est le Fils, sinon le Père. et personne ne connaît qui est le Père, sinon le Fils et celui à qui le Fils veut le révéler. 

Evangile selon Saint Luc – Chapitre 10 – Versets 21-22

 

♦ Prendre le temps de la lecture Sainte de l’Ecriture en Eglise

Dans notre paroisse, l’atelier biblique a plus de 25 ans de fonctionnement. 
Il a commencé à Notre-Dame de Clairfont (Récébédou ), puis a continué à la paroisse de Portet.

Aujourd’hui c’est un groupe de 15 à 25 personnes qui se retrouvent régulièrement tous les premiers mardis du mois à 14:30 et à 20:15, soit 8 rencontres dans l’année : 15 heures ce n’est pas rien, un sérieux travail !
Notre méthode de travail est accessible à tous. Les débutants peuvent rejoindre au groupe à tout moment.

Nos rencontres durent environ 1h30, parfois plus.
Nous commençons par invoquer l’Esprit Saint pour qu’il ouvre notre intelligence aux Saintes Écritures.

A chaque rencontre nous remettons le texte et les commentaires de Marie Noëlle Tabut. Ces documents sont portés ou envoyés par la poste aux absents.

Nous avons visité beaucoup de livres de la Bible : une année, le Nouveau Testament, l’autre année, l’Ancien Testament. Il est indispensable de connaitre l’Histoire Sainte du début à la fin.

En fin d’année nous faisons un tour de table sur ce que nous avons appris, nos questions et nos demandes.

Notre société qui évolue plus vite que jamais, nous oblige à prendre le temps de revenir à la lecture Sainte de l’Ecriture en Eglise.

 

♦ Pour une lecture sainte de la Bible « Lectio  Divina »

Cette lecture sainte et croyante de la Bible se fait en trois étapes.

1. Observation du texte
Nous y passons beaucoup de temps en évitant de se disperser ailleurs, voir de quoi il est fait, comment « il fonctionne ». Cette observation exige du temps. On lit et relit le texte en relevant les mots qui semblent les plus chargés de sens, les personnages, les lieux, les objets… Mille moyens existent pour exercer l’œil pour bien examiner le texte.

2. Méditation
Il s’agit de chercher et de relever la foi exprimée dans le court passage. La Bible est la Parole de Dieu écrite par des croyants pour des croyants. Avec la pratique les questions s’affirment. On ne peut pas oublier que les textes de l’Evangile ont été écrits après les événement de Pâques. Cette méditation chacun la conduit avec ce qu’il est.

3. Prière
La prière a déjà commencé avec la méditation. Il s’agit maintenant de s’adresser directement à Dieu et de lui exprimer le fruit de la méditation.
Cette méthode se veut « souple ». Parfois les trois étapes se mélangent. La prière est souvent présente dans la partie méditation.