De la souche de Jessé

 quote-left Les dons du Saint Esprit sont des dispositions habituelles de l’âme qui la rendent prête à se laisser mouvoir par l’Esprit ».
Saint Thomas d’Aquin, IIa IIae, q. 121, a. 1, co.

L’énumération des sept dons du Saint Esprit vient du livre d’Isaïe :

quote-left Un rameaux sortira de la souche de Jessé… Sur lui reposera l’Esprit du Seigneur, esprit de sagesse et d’intelligence, esprit de conseil et de force, esprit de connaissance et de crainte du Seigneur.

C’est vrai, il manque la piété. Mais elle y est sous-entendue. La Tradition a toujours affirmé les 7 dons.

Pour nous en revêtir, l’Esprit Saint nous dépouille au préalable de tout. Il nous fait passer par le désert, comme le Christ. Il nous purifie par le feu. C’est d’ailleurs sous ce symbole qu’il descend sur les Apôtres. L’image est très forte et parlante. Car le feu brule, incendie, enflamme et éclaire.

Quels sont donc ces 7 dons ?

♦ Intelligence

Du latin Intus legerer, l’intelligence veut dire « lire dedans ». Il ne faut pas confondre ce dons avec la science humaine. Le don du Saint Esprit ne viendra pas nécessairement augmenter ton QI. Quoique … Alors à quoi il sert.

Et bien la science cherche quelque chose d’apparent. Elle se concentre sur les apparences, les expériences ; bref : ce qu’on peut toucher, sentir, mesurer etc. L’intelligence qui vient du Saint Esprit permet de saisir l’essence même des choses.

Prenons un exemple : imaginez que vous avez soudainement la capacité de voir les sentiments qui habitent le cœur de gens. Quelqu’un d’autres sera surtout focaliser sur les actes d’une personne et leurs conséquences. Toi, tu peux comprendre quelle en est la cause. Aussi ton jugement sera beaucoup plus juste et pertinent.

Un autre exemple : allonger dans un hamac au bord de la plage avec mon intelligence à moi je peux réfléchir sur la beauté du moment, sur le plaisir de farniente etc. Mais avec le don d’intelligence qui vient du Saint Esprit je peux découvrir qu’en créant tout cela Dieu avait pensé à moi et à cet instant pour que je sois sur de sa tendresse et de son amour. Plus que d’être présent et goûter cet instant, je vais en saisir la cause et le but.

Ce dont d’intelligence est comme une lumière qui s’ajoute à notre intelligence humaine et permet voir d’avantage. Avant la Confirmation vous êtes une bicyclette qui éclaire la route à travers la forêt. L’Esprit Saint vous greffe les feux au xénon surpuissants !

En effet le don d’intelligence produit un grand et beau fruit : la certitude des réalités invisible, autrement dit : la foi !

♦ Science

Le don d’intelligence permet saisir ce qui est la vérité de foi. Mais même si je saisis quelque chose, il me faut encore porter un jugement sur ce que je saisis. C’est à dire qu’il faut que je place ce que je viens de comprendre dans l’ensemble de choses, à sa juste place.

Par exemple : grâce au don d’intelligence j’ai soudainement pris la pleine mesure de l’amour de Dieu pour moi : j’ai vu le Christ sur la croix, j’ai lu sa passion et je comprends qu’il a fait tout ça pour moi. Il m’aime. Par le don de la science je pourrai faire entrer cette nouvelle donnée dans l’ensemble de ma vie. Cet amour divin demande une réponse. Je me rends compte que le dimanche j’ai un rencard avec Dieu à l’église etc. Le don de la science me fait découvrir que justement avec un peu d’aménagement de mon planning je peux m’y rendre facilement. En fait, le don de la science ressemble fortement à cette manière intuitive de saisir la vérité avec certitude et conviction qu’elle est importante pour ma vie. Elle porte sur les choses de la vie. Elle est autant spéculative que pratique.

Autre exemple : il se peut que le don de la science vous ouvre les yeux sur le temps que passé sur internet ou en sortie et vous incite a modifier votre conduite pour vous tourner davantage vers le Seigneur. Je pense que c’est aussi le don de science qui nous révèle nos péchés et nous amène à la confession profonde et sincère.

♦ Crainte de Dieu

Comment cela peut être un don du Sainte Esprit ?

Il faut nous rappeler qu’il y a deux sortes de crainte :

La crainte servile : j’ai peur d’être puni, d’être privé de quelque chose de bien. De cette façon par exemple j’ai peur du radar de gendarmes car il me privera de points et m’infligera une punition pécuniaire. Ce n’est pas nécessairement mauvais. Cela m’incite à rouler plus cool. Quant à Dieu, la craindre de la punition peut parfois être salutaire et éviter de commettre des péchés. Ceci étant ce n’est pas ça le don de la crainte de Dieu.

En effet il y au une autre forme de crainte, la crainte dite filiale. C’est ainsi qu’un fils craint d’offenser son père, sa mère, de lui faire de la peine, parce qu’il l’aime et parce qu’il se sait aimé. Cette crainte est nourrie par l’amour et grandit à la mesure que grandit en nous l’amour de Dieu. C’est cette crainte là qui est un véritable don du Sainte Esprit. Il est à l’origine des fruits comme la modestie, la tempérance et la chasteté.

♦ Sagesse

Nous avons parlé du don de l’intelligence. Il permet de bien juger les choses terrestres, les choses de la vie, en les mettant en rapport avec notre véritable but : atteindre le Ciel. Le don de la Sagesse, lui, est une grâce spéciale du Saint Esprit pour juger les choses divines. Mais alors c’est la foi ? Et non ! Le don de la Sagesse présuppose la foi. Pour bien comprendre prenons un exemple : Je crois par le foi que le Seigneur est présent dans l’Eucharistie. Mon amour envers Dieu fait un bon : il m’aime à tel point qu’il vient me voir chaque jour ! Or quant on tombe amoureux, on cherche à comprendre et à connaitre la personne qu’on aime : que fait-elle, comment est-elle. Pour répondre à ces questions, rien de mieux que d’entendre la réponse de la bouche de la personne qu’on aime. Pareil pour le Seigneur. Je crois en l’Eucharistie et j’aime Dieu. Le don de la Sagesse qui vient du Saint Esprit me permettra de mieux comprendre comment est-ce possible que Dieu soit vraiment présent dans une petit bout de pain et surtout pourquoi il le fait. Il me donnera la certitude.

Toutefois, comme dans le cas quand on est amoureux d’une personne : si l’amour n’est pas là, nous ne serons pas réceptifs aux paroles qu’on nous dit. Cela nous passera par dessus la tête. De même dans le cas du don de la Sagesse. L’Esprit Saint nous parle lui-même de lui-même. Mais si l’amour de Dieu en nous est tué par les péchés, cela restera sans grand effet. Par conséquent le don de la Sagesse présuppose l’amour, la charité, et la vie de grâce.

Encore une chose : plus l’amour de Dieu est intense, plus le don de la Sagesse sera grand. Ce n’est pas par hasard que Sainte Mère Theresa, Sainte Thérèse de Lisieux avait une sagesse extraordinaire. Il parlait de Dieu comme s’il le connaissait intimement, comme on connait un ami ou le Bien aimé.

Et pour finir : le don de la Sagesse produit la paix. En effet tout dans notre vie est ramené à l’ordre. Il me semble que c’est Saint Ignace qui disait « Quand Dieu est à la première place, toute choses est à sa place ». Cela procure la paix. Comme quand on vient de ranger sa chambre et on se sent bien ! On devient de plus en plus semblable au Christ qui la Sagesse de Dieu. De fait, le don de la Sagesse nous donne de plus en plus la grâce de devenir vraiment fils de Dieu.

♦ Conseil

En générale le conseil concerne les choses à accomplir en vue d’une fin. Si quelqu’un me dit : « je veux devenir le numéro 1 mondial du tennis », je lui conseillerai de s’entraîner beaucoup et d’avoir une hygiène de vie impeccable. C’est tout à fait naturel que l’homme a besoin d’un conseil. Il est une créature raisonnable. Pour qu’il se dirige dans un sens ou dans un autre, pour qu’il choisisse une telle action plutôt qu’une autre, il lui faut d’entendre des arguments convaincants.

Par le don du Conseil, l’Esprit Saint guide notre âme sur les choix que nous avons à faire. Un exemple ? Et bien il est devant moi : vous êtes venu à Taizé. Pour certains c’était compliqué au niveau d’organisation. Pour d’autres c’était carrément un combat intérieur. Et bien vous qui êtes Confirmés : soyez certains, le don du Conseil était à l’œuvre en vous et vous a conduit dans le choix de la décision finale.

Le don du Conseil correspond en effet à la vertu de Prudence. De la même manière que la raison nous met en garde contre une action ou l’absence d’une action par la réflexion sur les conséquences, de la même manière l’Esprit Saint par le don du Conseil nous incite à agir en vue du Ciel. Vous aurez compris : c’est par une sorte d’intuition qui se révèle surtout lors de la prière, lors de la médiation et lors de la lecture de la parole de Dieu que l’Esprit Saint nous conseille intérieurement les choses à faire ou ne pas faire.

Ce don incite souvent à faire les œuvres de miséricorde. Car en faisant miséricorde on devient semblable à Dieu et on est comme sur une autoroute vers le Ciel.

♦ Piété

L’Apôtre Saint Paul écrit dans la lettre aux Romains (8, 15) : « Vous avez reçu l’Esprit des enfants d’adoption en qui nous crions : Abba, Père ». Le don de la piété nous permet donc de rende à Dieu le culte en tant que Père. Certes, nous célébrons Dieu en tant que Créateur, Juges de toute chaire, le Tout-Puissant etc. Mais l’aimer en tant que notre Père, notre papa c’est le propre du don du Saint Esprit.

Si on voulez prendre un exemple : imaginez que vous êtes un employé dans une multinational de prestige. Votre patron est un homme extraordinaire. Il est sage, humble etc, etc. Vous l’apprécier et vous l’aimé pour toutes ces qualités. Mais en plus vous vous rendez compte d’avoir une chance extraordinaire d’être son … fils. Aussi l’hommage que vous allez lui rendre sera sublimé par ce lien de filiation et de paternité. Voila ce que fait le don de la Piété. Souvenez-vous de la parole du Seigneur : « Personne ne connait le Père sinon le Fils et celui à qui le Fils veut le révéler ».

Ce don produit une douceur, il nous rend doux. Mon Père m’aime et me fait confiance. La meilleur façon de lui rendre hommage,  d’être digne de son amour, c’est de lui ressembler : mes comporter avec les autres, comme lui le fait. Or lui il est doux et humble de cœur.

Le don de Piété consiste aussi dans le fait d’honorer les autres hommes ou les saints du ciel car il sont en relation avec notre Père. J’aime aussi beaucoup la parole de Saint Augustin qui dit que le don de Piété nous donne la grâce de « ne pas contredire la Sainte Ecriture (la Bible), qu’on la comprenne ou non » (De Doctrinae Christianae, II, 7). Un peu comme un enfant pieux qui respecte les paroles de ses parents même s’il ne les comprend pas toujours.

♦ Force

Faire le parcours de combattant démontre bien la force de celui qui le fait. D’une part sa force physique pour endurer les difficultés et les obstacles du parcours, d’autre part sa force mentale pour serrer les dents et aller jusqu’au bout du parcours qui est long. De la même façon par le don de Force l’Esprit Saint nous donne une grâce spéciale pour endurer les difficultés de la vie spirituelle et une grâce de patience pour aller jusqu’au bout en sachant que notre parcours du combattant dure toute la vie.

Vous pouvez de nouveau penser au Mère Theresa. Quand on a apprit toutes les difficultés qu’elle avait dans sa vie, spirituelle et matérielle, on se demandait mais comment a-t-elle pu tenir ?! Ce petit bout de femme, comment a-t-elle fait pour changer la vie de millions des personnes ? La force du Saint Esprit !.. Humainement c’est impossible. Mais rien n’est impossible à Dieu.

Pareillement comment Sainte Jeanne d’Arc a-t-elle fait pour aller au bucher, bruler vive ? Il suffisait de renier le Christ et elle aurait été épargnée. La force du Saint Esprit !..

Comme vous voyez je vous cite des exemples qui permettent de comprendre que cette force du Saint Esprit se révèle souvent dans ce que le monde considère comme la faiblesse. Les chrétiens étaient confrontés à tout l’Empire Romain. Pourchassés, exterminés. Et ils ont remporté la victoire : l’Empire Romain est devenue chrétien. Cela ne s’est pas fait par la force des épées, mais par la force de l’âme, par le don du Saint Esprit.

Aussi le don de Force produit deux fruits : la patience qui support les maux et la longanimité qui a pour l’objet la longue durée nécessaire pour attendre et réaliser le bien.

♦ Conclusion

Pour bien comprendre les dons du Saint Esprit, imaginez un voilier navigant sur la mer. Le voilier c’est vous. Le mat c’est la charité. Les voiles hissées ce sont les dons du Saint Esprit. Le vent ? oui, c’est le Saint Esprit. La mer c’est notre vie. Le port c’est le Ciel. Plus le mat est haut, plus vite le voilier avancera et atteindra son port. Mais si le mat est cassé, les voiles ne servent à rien. Et si on ne les a pas hissé, le bateau n’avancera pas non plus.

Le jour de la confirmation l’Esprit Saint vous livrera les voiles d’une excellente qualité. Veillez à ce que le bateau soit prêt pour la traverser et le mat bien haut et bien solide pour les accueillir.